Le lancer

 

Le secret d'un lancer harmonieux tient en quelques mots :de la pratique, encore de la pratique !Si vous avez la chance de pouvoir prendre des leçons auprès d'un expert en la matière, l'apprentissage prendra moins de temps. Mais le meilleur proffesseur de lancer ne remplace pas l'exercice répété. Les cannes à une main Démarrez votre apprentissage dans un endroit spacieux ou vous pourrez pratiquer le mouvement arrière sans gêne. Nombre de pêcheurs débutants s'exercent sur leur pelouse, mais l'idéal est de travailler au bord d'un lac. Apres tout, la pose de la mouche sur l'eau constitue l'élément essentiel du lancer ! Or, sur l'herbe, il est impossible d'obtenir le frottement de la ligne au contact de l'eau qui déclenche l'action de la canne.

Certains lancers, tels que le lancer roulé, sont en outre impossibles à accomplir ailleurs que sur l'eau. Au début, il est conseillé de travailler avec une canne à une main de 2,4-2,7m. Protégez la pointe de la soie en nouant une longueur de bas de ligne et taillez les ardillons de la mouche. Celle-ci contribue à tendre la pointe du bas de ligne en offrant un meilleur contrôle de la phase finale du lancer. Un lancer réussi est un lancer ou règne l'harmonie entre la ligne, la canne et le bras. L'une des erreurs courantes des débutants est de forcer le lancer, notamment le lancer avant. D'autres craignent que la ligne ne heurte le sol et n'attendent pas que leur lancer arrière soit achevé et que la ligne soit complètement étalée. De ce fait, le lancer se rompt et la ligne retombe en tas. Pour éviter ce genre de désagrément et acquérir le rythme correct, tournez légèrement la tête pendant le lancer arrière pour observer le mouvement de la ligne et ne commencerle lancer avant que lorsqu'elle s'est entièrement étendue.

Dégagez 6 à 8 mètres de ligne et posez-la sur l'eau. Tenez la canne de la main droite (la main qui lance) en appuyant le pouce contre la partie supérieure de la poignée. Saississez la soie de la main gauche, au niveau de la taille. Détendez-vous, le pied gauche en avant, le scion légèrement incliné vers le bas. Relevez la canne d'un geste souple mais puissant pour la placer à la verticale du corps. Cette première étape constitue le mouvement arrière. Au moment ou vous sentez le poids de la soie bander le scion, marquez un temps d'arrêt pour laisser la ligne s'allonger derrière vous. Commencez le deuxième mouvement en poussant la canne vers l'avant dans un geste précis et souple. La ligne roule vers l'avant en passant au-dessus du scion et s'étale devant vous. Veillez à ce que la main qui tient la ligne suive les mouvements de la canne.

 

C'est la ligne qui conduit la mouche vers le poisson. Il est donc essentiel de la lancer correctement. Pour un débutant, il est presque impossible de diriger la ligne et la mouche en évitant les buissons et les arbres environnants. Toutefois, au terme de quelques heures d'entrainement serieux, il possédera suffisamment la technique pour lancer sans problème une dizaine de mètres de ligne.

 

La recette des lanceurs hors pair réside dans les mouvements calmes et souples. A l'avenir, il est fort possible que les progrès et les découvertes en matière d'équipement vous offrent l'occasion d'apprendre de nouvelles techniques de lancer, essayées et adaptées aux nouveaux modèles de cannes, de moulinets, de soies et de bas de ligne. Le lancer verticale Lancer de base, le lancer vertical constitue la première leçon des débutants. Il se compose de deux mouvements, avant et arrière, qui doivent s'enchainer parfaitement.

 

 

 

 

 

Retour en haut de page