Mexique

 

La côte caraïbe de la péninsule du Yucatan au Mexique a la flatteuse réputation d'être l'un des lieux les plus agréables au monde pour la pêche à la mouche en eau salée, du fait de la diversité et de l'abondance des poissons. La réserve naturelle de Sian Ka'an couvre plus de 670 000 ha de forêt tropicale, de savane, de mangroves, de flats(hauts-fonds), de cayes ( îlots à fleur d'eau), de sources, ainsi qu'une partie de la barrière de corail, la deuxième en importance dans le monde. Le règlement de la réserve limite la pêche professionnelle et, en s'appuyant sur la politique du << catch and release>> généralisée auprés des lodges locaux, assure une pêche dont la qualité ne fera que crôitre au cours des années à venir .

 

 

Quoique la diversité du Yucatan soit bien connue, c'est le plus souvent le nombre impressionnant de bonefishes et de permits qui attiré, année aprés année, les pêcheurs vers ses flats; les populations sédentaires de poissons y abondent , souvent en bancs trés importants, et les tarpons et les snooks (centropomidés) se tapissent dans les mangroves. Le Mexique offre les meilleures chances au pêcheur de réaliser un (grand slam), c'est à dire de capturer le même jour un tarpon, un permit et un bonefish.

Si vous décidez d' essayer le permit, votre guide progressera à la perche sur des flats sans fin, aux fonds sablonneux ou coralliens, là ou le poisson se nourrit en bancs. Le tarpon se trouve dans les lagons calmes et profonds, à l'abri des mangroves, mais, occasionnellement, ces poissons géants seront interceptés sur les hauts-fonds lorsqu'ils pénétrent dans les baies au cours de leur migration.

 

Le Mexique est un paradis pour le pêcheur débutant, du moins pour celui qui n'a jamais tenté un bonefish à distance, aprés l'avoir poursuivi sur les flats, pour lui tendre avec succés un traquenard...

Les plus grands spécimens, solitaires, qui peuvent atteindre 10 livres, assurent un plaisir incomparable aux pêcheurs expérimentés, tout comme le permit (inconstant notoire, mais certainement le poisson le plus puissant des flats).

En règle générale, les tarpons du coin ne sont pas aussi grands que ceux d'Afrique ou des Florida Keys, quoique certains atteignent parfois 150 livres.

Parmi les autres espèces pouvant également être capturées à la mouche, citons le snook, le barracuda (qui est abondant, de fort belle taille et mésestimé), les multiples variétes de pagres, de carangues et de petits squales.

 

C'est cependant le bonefish qui se détache en tête de la liste des poissons les plus abondants de ces flats.

Sa pêche se pratique soit au départ d'une barque manoeuvrée à la perche, soit en wading sur les innombrables flats aux fonds fermes, en recherchant des poissons solitaires ou des bancs compacts.