Montagnes rocheuses

 

Les montagnes Rocheuses traversent l'Amérique du Nord de part en part, depuis la frontière du Mexique au Sud,jusqu'au Yukon, au nord du Canada. Une épine dorsale impressionnante qui domine un paysage d'une incomparable beauté. Le ruissellement et l'eau de fonte des neiges couvrant les hauts sommets fournissent en eau potable un quart de la population américaine. La pêche à la mouche de la truite dans le ruban bleu des rivières est une expérience hors du commun pour les pêcheurs à la mouche du monde entier. Il y a une certaine magie dans les noms évocateurs de rivières telles que la Madison, la Firehole, la Yellowstone, la Gallatins, la Big Hole, la Big Horn, la Green et la Henry's Fork... Depuis un siécle, ces rivières font partie intégrante de la tradition halieutique et les pêcheurs se rendent encore toujours en pèlerinage vers ces rivières sanctuaires.

La grande variété des rivières des montagnes Rocheuses place à des situations de pêche différentes qui sont toutes de véritables défis.

Pr exemple, le matin, le pêcheur peut tenter de se dépasser dans une technique de pêche en petite rivière, sur des ruisseaux avec une canne pour soie flottante n°4 et un bas de ligne de 15 pieds avec une pointe de 6x(2lbs) présentant une petite mouche sèche n°18 destinée aux arcs-en-ciel. L'aprés-midi du même jour , il pourra descendre une rivière plus importante comme la Yellowstone, adoptant une canne pour une soie 8 à pointe flottante, un court mais bas de ligne avec en pointe un Wooly Bugger destiné aux grosses farios; Le pêcheur averti doit être prêt à affronter toutes les siyuations de pêche et tous les types de rivières.

 

Truite fario, truite arc-en-ciel,saumon de fontaine et truite gorge-coupée dominent, la gorge-coupée étant la seule espéce autochtone dans les montagnes Rocheuses. Toutes ces espéces prospèrent dans ces eaux limpides et pures des Rocheuses. Les poissons de 4 à 5 livres sont monnaie courante, et la taille moyenne se situe entre 35 et 45 cm, en fonction de l'endroit.

L'ethique du (catch and release) est née ici, lorsque les pêcheurs ont pris conscience du fait que la truite sauvage( par opposition à la truite d'élevage) est d'une telle valeur qu'elle mérite plus que d'être simplement capturée et tuée.

Il a été prouvé qu'un poisson travaillé correctement et rapidement sur un hameçon sans ardillon peut-être remis dans l'eau et continuer à vivre, ce qui permet à d'autres pêcheurs d'avoir l'opportunité de reprendre un jour le même poisson ( quoique le poisson devienne de plus en plus difficile à capturer).